.
GRECO BUDDHIST ART
GRANDE STÈLE DU JATAKA
Gandhâra : Afghanistan / Pakistan (305 av. - 450 apr. J.-C.)

 

Objet :
Nº 1753
Matière :
Pierre
Mesures :
Hauteur: 51 cm - Largeur: 55.5 cm - Épaisseur: 12.5 cm

Description :

Grande stèle en schiste gris foncé, sculptée en bas relief à dos plat, figurant un épisode de la vie de Bouddha qu’on a placé dans une niche rectangulaire décorée sur son bord supérieur d’une frise proéminente à motif d’acanthe. Autour de la scène centrale, un motif en chevron. Au centre, bouddha est représenté debout vêtu de la robe monastique, un attendant à ses genoux. Derrière lui se trouvent deux personnages l’un portant un sceptre et l’autre un chasse-mouche. A son côté, se tient une femme à moitié nue tenant un sabre, prête à couper la tête d’un personnage masculin sur sa gauche. En haut de la frise deux Gandharvas dont l’un offre une couronne à bouddha. Des manques, pas de restauration visible, dépôts calcaires et érosion dus à l’ancienneté. Très belle pièce de collection.

Cette stèle vient probablement d’un temple ou d’un stupa, un édifice symbolique du bouddhisme qui est à la fois un tumulus sacré, un tombeau, une chapelle à relique et un sanctuaire. Dans l’art du Gandhâra il est souvent richement décoré sur le périmètre extérieur par des frises relatant la vie de Bouddha. L’épopée de Jataka se réfère à une grande quantité de littérature venant de l’Inde qui décrit les vies antérieures de Gautama Bouddha, soit comme prince ou roi, soit comme un dieu ou par exemple un éléphant . Quelque soit la forme qu’il incarne, il montre des vertus qui vont le conduire à une meilleure renaissance et à l’incarnation de Bouddha. L’Art du Gandhâra, né sur le sol indien et au service de la religion bouddhiste, s’approprie des éléments iconographiques tirés du répertoire religieux et les combine savamment avec les techniques de sculpture importées par les soldats grecs de Macédoine puis de Bactriane qui suivirent Alexandre Le Grand.