.
Photo of paire-de-fines-coupelles-celadon-1610

 

CHINE ARCHAÏQUE/IMPÉRIALE
PAIRE DE FINES COUPELLES CELADON

 

Objet :
Nº 1610
Matière :
Terre cuite
Mesures :
Diam: 10.5 cm

Description :

Paire de très fines coupelles Quingbaï à marli polylobé en forme de pétale de lotus épanoui, composée de grès porcelaineux à glaçure monochrome céladon vert très pale et translucide et brillante. Il est composé d’une argile blanche et fine, le kaolin (nom donné à l’argile extraite de la colline de Gaolin), et de baidunze, un feldspath composé de mica et de quartz que l’on cuit à haute température (1350°), obtenant ainsi un matériau de la même dureté que le fer sur l’échelle de Mohs. Excellent état de conservation. Traces de terre de fouille.

La porcelaine fut inventée par les Chinois. Le mot Qingbai qui veut dire « blanc-bleuâtre » en chinois, désigne les porcelaines fabriquées dans le sud de la Chine. L’époque des Song voit se développer un art de la céramique très sophistiqué, qui combinera de manière parfaite la forme, les techniques du potier, la glaçure et les méthodes de cuisson jusqu’à l’excellence. Les Song aimaient les formes simples et épurées, avec des glaçures monochromatiques allant du blanc au vert pale, en passant par toutes les nuances du gris et du bleu. Le but était de reproduire à la fois les nuances du ciel et du jade, matériau précieux entre tous. Certains de ces objets avaient déjà tant de valeur à l’époque des Song qu’on les utilisaient dans les échanges et elles pouvaient même servir pour s’affranchir de certaines taxes de la cour.