.

HISTOIRE NATURELLE

Fossile dĂ©rivĂ© du latin fodere qui signifie «qui est fouillé». Quand on est passionnĂ©s par l’histoire trĂšs ancienne des hommes on ne peut rester indiffĂ©rents aux origines du monde et Ă  son Ă©volution. Le terme «fossile» employĂ© par Pline au 1er siĂšcle voit son utilisation rĂ©cupĂ©rĂ©e au XVI Ăšme s. par Agricola. DĂ©jĂ  Aristote les observait avec passion, et Leonard de Vinci les Ă©tudia mettant en doute la thĂ©orie qui Ă  l’époque les voyait comme des restes du dĂ©luge universel. Ce n’est qu’au XIX Ăšme siĂšcle avec les travaux de Lyell, Lamarck puis de Darwin et sa thĂ©orie de l’évolution que se met en place le cadre thĂ©orique moderne permettant leur classement et leur comprĂ©hension.

La paléontologie étudie toute trace de vie préservée dans les roches cristallines

et les sĂ©diments, les coquilles, les animaux et les plantes.La fossilisation est un phĂ©nomĂšne trĂšs rare, (qui ne concerne que 0,1% des ĂȘtres vivants connus depuis l’apparition de la vie sur terre). Il implique la conjonction temporelle de nombreux phĂ©nomĂšnes: de l’eau dans un environnement anoxique, des bactĂ©ries ou des insectes, la prĂ©sence de sels, de glace, de tourbe ou de cendres volcaniques qui recouvrent rapidement l’ĂȘtre vivant provoquant ainsi la dĂ©composition dans un milieu protĂ©gĂ© souvent argileux ou sablonneux. Ainsi dans les sables qui sont des matĂ©riaux assez acides on trouvera des coquilles, des os, des dents, des micro fossiles animaux comme les squelettes de poissons