Museum quality archeology - rare jewels - wonders from history

BOUTEILLE EN BRONZE PING AVEC COL FLEUR DE LOTUS

📜 Object certified authentic and sold with an expert certificate. Satisfied or your money back.

0,00

Bouteille à alcool de forme Ping dite “gousse d’ail” en raison de son long col se terminant par un bouton de lotus. Corps globulaire compressé vers le haut, fixé sur une haute base, et fabriqué avec la technique des parties associées. Très belle patine de couleur verte et brune à larges plages d’oxydule rouge. C’est grâce à un polissage fin lors de la fabrication qu’une corrosion légère a été possible.
L’objet à été fabriqué suivant une technique originale : les vases sont coulés la tête en bas sur une âme en terre compacte, méthode qui permettait d’avoir des objets utilitaires en bronze légers. Bon état de conservation. Une restauration ancienne et une zone de très légères fêlures sur le corps du vase.La forme « en gousse d’ail », appelée Hu naît dans l’État de Ch’in dans le Shensi. A partir de l’époque des royaumes combattants un certain nombre de ces vases apparurent alors que ceux avec un cou haut et plat disparaissaient. Il est maintenant avéré que la technique la plus ancienne du bronze ne vient pas du Moyen-Orient ou de l’Europe où pendant 3500 ans on prit l’habitude de travailler les métaux en les battant à froid mais elle arrive plutôt de Mongolie. Durant 1500 ans les chinois faisaient des bronzes avec la méthode des parties composées, une technique sans équivalent dans le monde ancien car l’assemblage autour d’une pièce centrale d’argile permettait la juxtaposition de registres sophistiqués. Le bronze en fusion était ensuite versé dans l’espace resté libre. Une fois versé puis refroidit, le bronze était séparé de l’argile qu’on cassait. Les bronzes fabriqués avec cette méthode restent parmi les plus rares et les plus précieux, et l’on reconnait cette technique grâce aux lignes d’assemblage qui restent visibles. Ce n’est qu’à partir du V è siècle avant notre ère que les chinois commencèrent à utiliser la méthode de la cire perdue, même si jusqu’à l’époque de la dynastie Han les plus beaux spécimen étaient fabriqués avec l’ancienne méthode.

 


CERTIFICAT

SE RENSEIGNER