Museum quality archeology - rare jewels - wonders from history

SUPERBE MAISON VOTIVE CHINE DES HAN

📜 Object certified authentic and sold with an expert certificate. Satisfied or your money back.

Conçue à partir de trois éléments moulés et assemblés de façon libre, cette maison d’un dignitaire Han a été exécutée en terre cuite d’une couleur grisée typique de l’époque. La base est composée d’une cour avec son portail. Sur cet édicule des superstructures sont empilées verticalement. On y note l’importance des toits, associant des tuiles, et la forme de la cour sur le devant qui devait servir pour les animaux. Parfait état de conservation. Probables restaurations d’usage.
L’architecture est le reflet des techniques disponibles à une certaine époque, des conditions climatiques locales, mais elle est aussi empreinte de la pensée dominante, qui en Chine Han, sont ensemble le taoïsme et le confucianisme. Pendant des siècles les maisons chinoises ont été essentiellement construites en bois, les murs de brique ou de torchis n’étant pas porteurs, ils ne servaient qu’à ériger les murs de séparation intérieure. Mais certaines rares maisons importantes construites en pierre recouvertes, ont pourtant été retrouvées. Il n’a avait pas de fondations, on construisait une simple plateforme sur laquelle on posait petit à petit sur un axe nord-sud les pièces, qui restaient souvent indépendantes entre elles. L’architecture de la chine est en cela particulière puisque les maisons étaient faites d’un agrégat de petites structures organisées autour de cours successives. La porte d’entrée était toujours sur le devant, face au soleil, et les pièces de l’intimité familiale sur l’arrière. Les maisons basses étaient privilégiées, et celles à étage étaient composées d’un bâtiment haut, comme une tour qui surplombait d’autres maisonnettes plus basses. Les toits en pagode, qu’on invente semble t-il pour pallier aux grandes pluies du Sud de la Chine, n’apparaissent que sous les Tang. A l’époque Han les toits sont comme ici avec des tuiles en demi canal et tous les éléments de l’architecture, la façade, la couleur, la taille de la maison et ses décorations, sont soumis au diktat du pouvoir impérial. Ce pouvoir qui décide de la mode vestimentaire, régit donc aussi de manière autoritaire l’habitat et l’urbanisme. Aussi les règles hiérarchisent très clairement les bâtiments, en fonction du statut de leur propriétaire, ou de sa fonction. Nos deux maisons sont de parfaits exemples de l’architecture que les Han emmenaient dans leurs tombes : la maison verte à la glaçure argentée exquise, mais aussi la très grande ferme en terre cuite sont des maisons campagnardes. La plus grande devait aussi servir à stocker le grain ou la paille et on y gardait surement les animaux de basse cour à l’entrée. Elles devaient être la fierté de riches commerçants qui tenaient à les présenter aux dieux comme preuve de leur réussite économique et sociale ici-bas. Ces grandes maisons qui sont toujours très admirées des visiteurs de la galerie font des décorations tout simplement formidables.


CERTIFICAT

SE RENSEIGNER

Vendu