.

€ EUR 7.500,00 - £ 6415.73 - $ 8825.25 - C$ 11091

Les achats doivent être réglés en Euros. Les autres devises sont indicatives
CHINE ARCHAÏQUE ET IMPÉRIALE
GUERRIER BING MA YONG
DYNASTIE HAN (206 AV. - 220 APR. J.-C.)
Objet certifié authentique et vendu avec certificat d'expert. Satisfait ou remboursé.
Objet :
Nº 510
Matière :
Terre cuite
Genre :
Rituel funéraire, Sculpture
Mesures :
Hauteur: 49.5 cm
Bibliographie :
Publié dans « collecting Masterpieces », Part one, de Beryl Cavallini, page 98 - 99

 

Terre cuite moulée de couleur chamois, recouverte d’un engobe blanc qui a été repeint avec des couleurs fonçées très bien conservées. Position statique du guerrier, vêtu du costume typique de l’époque, pantalon bouffant au genou sous une longue tunique, bandes molletières, sandales laçées qui étaient en fibre végétale. Il était probablement armé d’une lance en fer ou d’un étendard en bois aujourd’hui manquant. Parfait état de conservation, probables restaurations.
Le rite funéraire chinois a beaucoup changé dans le temps. Passé l’âge du bronze des Shang, aux IIè et Ier millénaires, ou l’on enterrait les serviteurs vivants avec leur maître, l’arrivée de Confucius (551- 479) fit évoluer les mentalités vers un choix social pratiquant la mansuétude, les valeurs de la piété filiale servant alors d’organisation à toute la société. Dans cet esprit, sous les Royaumes Combattants qui suivirent, on décida de remplacer les sacrifices humains par le placement de statuettes de terre cuite et de bois dans les tombes. L’empereur Qin Shihuang se fit enterrer à Xi’an avec une formidable armée de substituts à taille humaine, complète de 6000 guerriers fantassins et de chevaux en terre cuite qu’on trouva bien rangés en ordre de bataille. Cette découverte constitue l’un des derniers trésors archéologiques de l’humanité récemment retrouvé. Ce soldat appartient à cette nouvelle habitude rituelle, mais conformément aux statuettes Han qui sont postérieures à cette armée de Bing ma Yong il est de petite taille. En terre cuite grise, il a quelques détails peints en rouge, blanc et noir. Le visage a les pommettes saillantes des Mongols et le chignon en boule déporté sur le haut du crâne est exactement celui des soldats de l’armée de terre cuite de Xi’an. Son costume de fantassin est composé d’une tunique noire, qui s’arrête à mi-cuisse sur des pantalons courts et bouffants pour être plus pratiques. Quoiqu’on ne les distingue pas ici, il porte des bandes molletières avec des sandales de paille tressée. On peut penser que c’est une tenue somme toute assez légère pour quelqu’un qui faisait la guerre. Il portait aussi dans sa main droite une lance en fer aujourd’hui disparue. On sait que les Han étaient de bons métallurgistes qui surent remplacer les armes en bronze de leurs ancêtres par du fer puis par de l’acier. Compte tenu du type d’armes utilisées, le fantassin était important et l’armée Han en comptera un grand nombre. Il n’est donc pas surprenant qu’un aristocrate ait voulu placer celui-ci à ses côtés pour protéger son voyage vers l’au-delà.

€ 7500 - £ 6415.73 - $ 8825.25 - C$ 11091

Les achats doivent être réglés en Euros. Les autres devises sont indicatives