.

€ EUR 42.000,00 - £ 36059.1 - $ 44259.6 - C$ 59472

Les achats doivent être réglés en Euros. Les autres devises sont indicatives
CHINE ARCHAÏQUE ET IMPÉRIALE
DANSEUSE DE COUR HAN
DYNASTIE HAN (206 AV. - 220 APR. J.-C.)
Exposé au Melbourne Chinese Museum
Objet certifié authentique et vendu avec certificat d'expert. Satisfait ou remboursé.
Objet :
Nº 1519
Matière :
Terre cuite
Genre :
Rituel funéraire, Sculpture
Mesures :
Hauteur: 46 cm – Longueur: 36 cm
Bibliographie :
Publié dans « Collecting Masterpieces - Part One » de Beryl Cavallini, page 184 - 185

 

Danseuse en terre cuite gris foncé à engobe blanc et détails rouge et noir. Mouvement dynamique et très épuré. Robe de type kimono longue, à trois cols, nouée à la taille dans un tissu épais qui était à l’époque souvent de la bure et dont les plis sont soulignés de rouge. Les manches très longues cachant les mains participent aux mouvements amples de la danse. Tête plate à chevelure nouée dans le dos typique de la période, divisée autour d’une raie centrée. Traits du visage finement dessinés au pinceau. Excellente conservation. Probables restaurations d’usage.

Cette merveilleuse statue pleine de grâce et de poésie doit faire mentir les modernes qui racontent qu’est beau ce qui plaît et que tout est relatif! Non, cette statue n’est pas relativement belle, et on n’est pas autorisé à dire que si elle était différente on l’aimerait plus ! Son mouvement est extraordinaire de simplicité et de vivacité. Sa taille est intéressante, ses couleurs bien conservées, et rien ne peut surpasser cette dynamique épurée et essentielle. Les manches très longues font partie des mouvements amples et précis de la danse. Le visage reste expressif, les traits étant dessinés à l’aide d’un très fin pinceau qui met en valeur les yeux et la bouche. Le dos est parfait, laissant entrevoir de ravissants chaussons roses d’une poésie surprenante et la coiffure composée d’un élégant chignon noué n’est pas des moins intéressantes.La danse a depuis toujours en Chine une dimension symbolique forte. On l’utilise volontiers pour célébrer les événements militaires, les deuils ou les mariages, et sous les Han les hommes la pratiquent autant que les femmes. On suit en cela l’enseignement de Confucius qui interdit strictement les contacts entre hommes et femmes en public. En cas de nécessité les ballets étaient donc composés de danseurs du même sexe. On essaye alors par la danse de renouer avec la communication universelle, celle qui suit les saisons, les rythmes de la vie et de la mort, les cycles de la terre et du ciel. Les longues manches servent à dessiner des ellipses et des cercles qui sont sensées imiter les mouvements perpétuels de la vie. Chaque pause marque un temps, faisant des différents mouvements le point de départ d’un nouveau commencement. Il s’agit bien d’un chef d’oeuvre de l’esthétique chinoise.

€ 42000 - £ 36059.1 - $ 44259.6 - C$ 59472

Les achats doivent être réglés en Euros. Les autres devises sont indicatives