.

€ EUR 25,00 - £ 21 - $ 25.5 - C$ 32.75

Les achats doivent être réglés en Euros. Les autres devises sont indicatives
CHINE ARCHAÏQUE ET IMPÉRIALE
KWAN YIN ET L’ENFANT À LA PERLE ÉPOQUE SONG
DYNASTIE LIAO / SONG (960 - 1280 APR. J.-C.)
Objet certifié authentique et vendu avec certificat d'expert. Satisfait ou remboursé.
Objet :
Nº 794
Matière :
Grès
Genre :
Objet de culte, Dieux
Mesures :
Hauteur: 72 cm - Longueur: 29 cm - Largeur: 23 cm
Bibliographie :
Publié dans « collecting Masterpieces », Part one, de Beryl Cavallini, page 240 - 241

 

Très intéressante statue en grès rose, sculptée avec la méthode de la ronde bosse. Représente une Guanyin tenant dans ses bras un bel enfant qui tient dans sa main droite une perle, un autre enfant étant debout à ses pieds. Le vêtement de la Guanyin est bien dessiné, laissant entrevoir des restes de polychromie rouge sur le vêtement et blanche sur le visage. Une élégante collerette au dessin typique de la période Song, ainsi que le port de boucles d’oreilles ajoute de la grâce à l’ensemble. On notera les pieds petits et bandés, tradition en vogue à partir de l’époque Song. Cette sculpture appartient à une iconographie peu fréquente : elle représente la déesse Kwan Yin portant dans ses bras une petite fille qui tient dans sa main droite une perle, un autre petit enfant étant debout à ses pieds. Kwan Yin est l’incarnation d’un des plus éminents bodhisattvas, Avalokiteshvara, qui prendra une forme féminine vers le Xè siècle sous les Song. Son nom signifie «celle qui considère les bruits du monde». Déesse de la miséricorde et protectrice des enfants, mais aussi des démons, du feu et de l’épée, elle est habituellement dépeinte comme une femme habillée de blanc, tenant dans les bras un enfant en bas âge car elle aidait à la procréation. Inspirée par la légende de Miaochan, certaines Kwan Yin sont représentées comme ici accompagnées de deux enfants qui sont là pour l’assister dans sa tâche. Il y a un garçon, mais c’est la fille qui est chargée de présenter une perle lumineuse donnée par le Roi-Dragon, dont elle avait sauvé un des fils. On appréciera le vêtement de la déesse joliment sculpté, laissant entrevoir des restes de polychromie rouge sur le vêtement et blanche sur le visage qui selon la tradition est couleur de lait. Une élégante collerette ainsi que le port de boucles d’oreilles rendent l’ensemble féminin et gracieux. On notera les pieds petits et bandés, une tradition qui sera en vogue à partir des Song. Cette déesse est comptée par les taoïstes au nombre des immortels et elle est la plus populaire pour les bouddhistes du Grand Véhicule. La forme présente ici, qu’on classifie parmi une des sept ésotériques possibles, est celle qui l’a fait identifier à la vierge Marie des Européens.

€ 25 000 - £ 21 - $ 25.5 - C$ 32.75

Les achats doivent être réglés en Euros. Les autres devises sont indicatives