Museum quality archeology - rare jewels - wonders from history

MAJESTUEUX GRAND BRONZE KHMER DE GARUDA

📜 Objet certifié authentique et vendu avec un certificat d'expert. Satisfait ou remboursé.

0,00

Garuda en bronze de belle patine verte très ancienne, reconnaissable à sa tête d’oiseau au bec proéminent, coiffé de trois rangées de plumes incisées. Le cou robuste porte un collier de fleurs. La poitrine très bombée révèle l’énergie vigoureuse de ce monstre hybride, la taille marquée par la sveltesse, en accord avec l’esthétisme du style. Les bras n’ont pas été représentés pour laisser place à deux autres petits Garuda surgissant de la hanche gauche. La complexité de la modélisation demandant la maîtrise d’une excellente technique suggère la fonction sacrée ou la provenance aristocratique de cet objet. Les bronzes Khmers de cette taille et de cette qualité sont rares. Il se pourrait qu’il s’agisse d’un élément de char cérémoniel ou de palanquin.

Garuda qui veut dire aigle en sanskrit est un oiseau fabuleux, une espèce d’aigle géant, mi-homme mi-oiseau, qui appartient à la fois aux mythologies hindoue et bouddhiste. Il est le Vâhana, le véhicule de Vishnou, le dieu solaire, et c’est l’ennemi naturel des serpents, les Nagî qui peuplent les eaux et la terre. Mais le Garuda aérien et le Nagâ aquatique peuvent aussi se réconcilier car ils savent qu’ils sont les deux incarnations de la même substance divine. Ce grand bronze magnifiquement travaillé est un élément de décoration provenant d’un char de cérémonie ou du palanquin d’un personnage important, peut-être même d’origine royale. Mais la complexité du modèle et ses nombreux détails font penser qu’il s’agit bien là d’un objet à usage d’abord sacré. Son style à l’expression vivante empreinte de majesté et d’équilibre s’est éloigné de la tradition plus exubérante des représentations hindouistes pour devenir un parfait exemple de l’art khmer. Ce Garuda a la tête triangulaire d’un oiseau de proie au grand bec crochu, ses yeux sont proéminents, ses grandes oreilles pointues et il est coiffé de trois grandes rangées de plumes joliment incisées et très stylisées. Son cou large et robuste est décoré de fleurs. La poitrine bien bombée exhibe un collier pectoral révélant l’énergie vigoureuse de ce monstre hybride, tandis que la taille soulignée par une ceinture d’orfèvrerie marque la recherche de sveltesse propre au style khmer. Ce sont des détails iconographiques bien précis comme l’absence de bras, le visage avec une large mâchoire, le diadème vishnouïte conique, qui permettent de dater ce bronze de la période d’Angkor Vat, c’est à dire à cheval entre le XIè et le XIIè siècle.


CERTIFICAT

SE RENSEIGNER
Vendu