.

€ EUR 125.000,00 - £ 105260 - $ 127050 - C$ 163962.5

Les achats doivent être réglés en Euros. Les autres devises sont indicatives
ARTS PREMIERS
MASQUE MUMUYE DU METROPOLITAN MUSEUM
AFRIQUE
ANCIENNE ROCKEFELLER COLLECTION,
Objet certifié authentique et vendu avec certificat d'expert. Satisfait ou remboursé.
Objet :
Nº 1422
Matière :
Bois
Genre :
Objet de culte, Idoles et saints, Sculpture
Mesures :
Hauteur: 132 cm – Largeur: 31.5 cm – Épais: 26 cm - avec la base 178 cm
Provenance :
EX-METROPOLITAN MUSEUM - NEWYORK
Bibliographie :
Publié dans « Collecting Masterpieces - Part One » de Beryl Cavallini, page 196 - 197

 

Masque en bois sculpté, à patine mate de couleur brun foncé supporte une petite tête à crête au visage ovale en relief et incisé, portée par un long cou tubulaire. Deux oreilles ajourées aux lobes distendus, chacun percé d’une ouverture carrée complètent la partie supérieure du masque. La partie inférieure se compose d’un buste évidé conique se prolongeant en deux larges et longs pans latéraux de protection. La partie frontale est percée d’une “fenêtre de vision” carrée. Restes de pigments rouge et blancs. Très bon état général, fentes d’âge et traces d’usure.
Grand amateur d’Art Moderne, Nelson A. Rockefeller (1908-1979) se découvrit une passion pour les arts premiers lors de l’exposition au MOMA, des oeuvres cubistes influencées par l’art africain. Commencée au début des années 1930, sa collection donnera un réel élan à la connaissance de ces cultures aux États-Unis. Pour les révéler au public, Nelson A. créa en 1954 un musée des Arts Primitifs. Fermé en 1978, il offrit alors sa collection au Metropolitan Museum en vue de la création d’un département qui sera consacré aux arts premiers. Cette statue qui porte encore le numéro d’enregistrement du Musée a fait partie de cette donation. Les sculptures en bois Mumuyé semblent avoir été créées entre 1840 et 1930. Les Mumuyé longtemps isolés en raison d’un territoire très accidenté, furent découverts à partir des années cinquante. Ce peuple de cultivateurs vivait alors en clans, complètement retranchés du monde au nord-est du Nigéria, au bord de la rivière Bénoué qui irrigue leurs terres. Le masque de type Sukawa servait à appeler le maître de la pluie, autorité religieuse suprême, et représentant des esprits tutélaires liés à leurs rituels. Lors de cérémonies les danseurs exhibent ces masques dans tout le village, cachés sous des raphias ou des tissus. En bois sculpté, à patine mate de couleur brun foncé, ce masque a une petite tête à crête posée sur un visage ovale au long cou tubulaire. Deux oreilles ajourées aux lobes distendus, chacun percé d’une ouverture carrée complètent la partie supérieure du masque. La partie inférieure se compose d’un buste évidé conique se prolongeant en deux larges et longs pans latéraux de protection. La partie frontale est percée d’une “fenêtre de vision” carrée. Cette pièce appartient de par sa provenance à l’histoire des grands collectionneurs.

€ 125000 - £ 105260 - $ 127050 - C$ 163962.5

Les achats doivent être réglés en Euros. Les autres devises sont indicatives