Museum quality archeology - rare jewels - wonders from history

RARE CONQUE RITUELLE KHMÈRE

📜 Objet certifié authentique et vendu avec un certificat d'expert. Satisfait ou remboursé.

0,00

Objet rituel en bronze, fabriqué avec la méthode de la cire perdue. Il est en forme de conque ornée, le long cou portant une décoration en forme de tête d’oiseau, très probablement un hommage au dieu Garuda. Le dessus de la coquille est décoré de la déesse Hevajra représentée selon la coutume avec trois têtes et seize bras en train de danser sur une jambe. Bon état de préservation avec présence de patine verte d’usage due à l’oxydation du bronze.

Cet objet rituel que l’on trouve rarement de cette taille, était utilisé lors des cérémonies religieuses de l’ancien Royaume khmer. La conque de type sankha, qui est une turbinelle, en étant un des quatre attributs de Vishnou servait à représenter la création du monde. Les bronzes en forme de coquilles de mollusques semblent n’avoir appartenu qu’à la civilisation khmère. On l’utilisait comme récipient pour les ablutions durant lesquelles il est d’usage de verser l’eau lustrale sur les statues de divinités que l’on prie. Quand elle ne servait pas, la conque était placée horizontalement sur un trépied à couronne à la forme spécifique. Celle-ci a un long cou qui se termine par une tête d’oiseau au bec pointu et triangulaire , ce qui constituait un hommage au dieu Garuda. Le dessus de la coquille est décoré du dieu tutélaire Hevajra représenté selon la coutume avec huit têtes et seize bras en train de danser sur une de ses quatre jambes. Les Khmers chassés par les Thaï se sont repliés dans la zone qui correspond à l’actuel Cambodge, faisant d’Angkor leur capitale. Ils eurent jusqu’au XIVè siècle un important rayonnement culturel sur toute l’Indochine. On leur doit, comme ici, l’invention d’objets d’un style à nul autre pareil.


CERTIFICAT

SE RENSEIGNER