.
Photo of VASE ETRIER À TÊTE DE PUMA MOCHICA
VENDU

€ EUR 6.800,00 - £ 5853.78 - $ 7199.16 - C$ 9654.64

Les achats doivent être réglés en Euros. Les autres devises sont indicatives
AMÉRIQUE PRÉCOLOMBIENNE
VASE ETRIER À TÊTE DE PUMA MOCHICA
ÉQUATEUR/ PÉROU - INCAS
CULTURE MOCHE DU PÉROU ( VI è siècle)
Objet certifié authentique et vendu avec certificat d'expert. Satisfait ou remboursé.
Objet :
Nº 912
Matière :
Terre cuite
Genre :
Rituel funéraire, Moulage, Statue, Vases, urnes et contenants
Mesures :
Hauteur: 25.5 cm - Largeur: 14 cm - Longueur: 17 cm

 

Vase à anse-goulot en forme d’étrier en terre cuite rouge moulée à grain très fin. Cette pièce associe les attributs zoomorphes de la tête du puma à grandes oreilles et dents pointues à un corps d’homme, genoux pliés. Il tient entre ses mains un sac contenant très certainement des plantes ou des champignons hallucinogènes utilisés par les chamanes. Le corps du vase a été probablement complété par le goulot et l’étrier modelés séparément, selon la technique traditionnelle de la céramique mochica. Alimenté en air par des canalisations en céramique, le four à feu ouvert donnait à la terre cuite cette coloration rouge vernissée caractéristique. Excellent état de conservationL’art mochica s’étend le long de la côte nord péruvienne, dans les oasis côtières et sur les contreforts de la chaîne andine, de 100 av J.-C. à 700 après J.-C. Vocabulaire esthétique pour ces peuples ne connaissant pas l’écriture, l’art mochica évoluera selon des périodes bien distinctes (de Mochica I à Mochica V). Fréquemment retrouvés dans les sépultures, les vases ou bouteilles étriers pourraient avoir été utilisés lors de cérémonies rituelles. La prise de substances hallucinogènes créait un lien particulier entre le chamane et les éléments naturels et c’est l’analyse de ces visions qui permettait de trouver des réponses aux problèmes rencontrés par la communauté.

€ 6800 - £ 5853.78 - $ 7199.16 - C$ 9654.64

Les achats doivent être réglés en Euros. Les autres devises sont indicatives